La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Zappos, laboratoire du foutoir

Implantée à Las Vegas, la société américaine d’e-commerce Zappos (environ 1 Mds$ de ventes annuelles et plus de 1 500 employés), est considérée par beaucoup d’entreprises françaises et étrangères comme un laboratoire qui anticipe le futur de l’organisation au travail. « L’environnement de travail reflète la philosophie suivante : les collaborateurs doivent se sentir au travail comme à la maison. Ils sont invités à aménager eux-mêmes leur bureau, en apportant, pourquoi pas, du mobilier de chez eux, en décorant leur bureau en fonction de l’identité de leur service (environnement jungle, trappeur, etc.). Lors de réunion, les salariés écrivent sur des nappes en papier qui sont ensuite affichées au mur. C’est un lieu toujours en mouvement », explique Thierry Spencer, directeur associé de l’Académie du service, qui a fait la visite guidée du site. Tony Hsieh, président et cofondateur de Zappos, dans son ouvrage L’Entreprise du bonheur, cherche à démontrer à travers cette expérience – avec pour modèle managérial l’holacratie (un système de gouvernance dont la hiérarchie est supprimée pour laisser davantage d’autonomie aux salariés) – que le bien-être des collaborateurs est un formidable générateur de succès. EG