La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Recherche
Recherche
Haut

Le défi de la nature de Tadao Ando

Par Sophie Roulet

Abandonnant une carrière de boxeur professionnel pour devenir architecte, le Japonais Tadao Ando développe depuis la création de son agence à Osaka, en 1969, une production épurée aussi musclée qu’emblématique. Le Centre Pompidou lui consacre une rétrospective intitulée « Tadao Ando, le défi » jusqu’au 31 décembre prochain illustrant 50 années de réalisations jouant chacune à leur manière avec les éléments naturels.

Le site de Naoshima est exemplaire en la matière, comme l’explique Ando : « Tout a commencé en 1987, quand le commanditaire, M. Soichiro Fukutake, est venu me voir en me disant : “Je voudrais faire de Naoshima, sur la mer intérieure de Seto, un lieu culturel valorisant la nature que nous pourrions être fiers de montrer au monde entier.” À ce jour, j’y ai construit de nombreux ouvrages d’architecture dont le camping international (1988), la Benesse House Oval (1995), le Chichu Art Museum (2004) et l’Ando Museum (2013). Dans ce parcours, je n’ai jamais perdu de vue le thème du lieu offrant la possibilité à l’art, à la nature et à l’être humain de se confronter directement pour se stimuler mutuellement. La nature environnante a ressuscité à mesure de l’avancement des travaux de construction. Les bâtiments se sont progressivement intégrés dans la végétation régénérée et ont fini par s’y fondre totalement. L’architecture et la nature ne forment plus qu’un corps pour créer un paysage unique et propre à Naoshima. »

© Tadao Ando Architect & Associates
© Tadao Ando Architect & Associates
© Singeo Ogawa