La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Recherche
Recherche
Haut

Design et maisons d’artistes

Pour sa 45e édition en octobre dernier, la Fiac accueillait 195 galeries, une vingtaine de plus qu’en 2015. Au Grand Palais, la forte dose annuelle d’art contemporain s’agrémentait, comme toujours, d’un zeste d’art moderne, sans oublier le design réintroduit en 2017. Si, en 2004, la Fiac avait été la première foire au monde à comporter un secteur « design », l’expérience s’était arrêtée en 2010 par manque de place, dixit les organisateurs. En 2018 (comme en 2017), les cinq galeries incontournables du secteur étaient présentes (Jousse Entreprise, Galerie kreo, Laffanour-galerie Downtown, galerie Éric Philippe et galerie Patrick Seguin) confirmant ainsi le retour du design à la Fiac. À noter, sur la place de la Concorde, un premier rendez-vous d’architectures éphémères, avec des œuvres de Kengo Kuma, Claude Parent, Jean Maneval ou Jean Prouvé, autant d’habitacles nomades et d’espaces de vie utopistes, qui eux aussi s’inscriront peut-être dans la durée.

Jean Prouvé, École provisoire de Villejuif, 1956-1957. Galerie Patrick Seguin - Architecture, 3,51x10,70x9,30 m - © Marc Domage
@ Marc Domage