La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Recherche
Haut

Le Food & Beverage, nouvel horizon à La Défense

Sans rien renier de son identité, La Défense muscle son attractivité à travers une offre de restauration éclectique et branchée. Un appétit initié par son aménageur – lequel entend faire vivre cet univers minéral sexagénaire la journée, le soir et même le week-end. Et de capter, par la même occasion, un public élargi en quête de nouvelles expériences. Food trucks garés au pied des cathédrales de verre et d’acier, restaurants, bars… au-dessus ou au-dessous de la dalle, in interiors vous propose une visite gustative au cœur du sacro-saint quartier d’affaires tricolore.

in interiors : Oxygen, Table Square, flotte de food trucks…, le Food & Beverage se glisse au-dessus et au-dessous la dalle à Paris La Défense, pourquoi toutes ces offres renouvelées ?

Marie-Célie Guillaume : Dans son modèle d’origine, Paris La Défense a été conçu comme un quartier de travail, où le salarié se rendait le matin directement dans sa tour, pour n’en ressortir que le soir. Les espaces publics et ce qu’ils proposent ont été prévus en ce sens : pour favoriser la transition entre les transports et les espaces de travail. Or les usages ont évolué. Aujourd’hui, le salarié préfère profiter de sa pause déjeuner pour sortir, s’aérer, voir autre chose. Le cadre dans lequel nous nous trouvons est unique en France : c’est le seul quartier vertical, avec des gratte-ciel et une architecture moderne, tout cela concentré sur un espace piéton qualitatif. Cette expérience lifestyle que nous proposons est typique des grandes mégapoles internationales, et a de fait toute sa place dans le quartier d’affaires de Paris.

Hybride. Amarré en proue de La Défense depuis septembre 2018, Oxygen respire au rythme d’une programmation éclectique. Citons Nodd – un lieu festif ouvert jour et nuit proposant afterwork, clubbing électro – et Octopus – une « brasserie moderne » et un bar à cocktails confectionnés par le chef étoilé Michel Rostang et Liquid Corp, auteur des bars parisiens Moonshiner et Dirty Dick.

ii : À travers cette thématique, quelle est votre ambition ?

M-CG : Nous avons travaillé sur l’offre de restauration à plusieurs niveaux depuis plusieurs années. Dans un premier temps, les food trucks ont permis de déployer une offre nouvelle et rapidement ; leur succès renouvelé tous les ans confirme l’intérêt des salariés pour ce type de restauration. Parallèlement, nous avons travaillé à la création de nouveaux lieux de restauration, plus modernes et qualitatifs. Pour ce faire, nous nous sommes intéressés à la sous-dalle, un univers promettant une ambiance atypique, propre au quartier d’affaires, et qui nous garantissait une maîtrise des espaces, sous notre propriété. Ainsi, sont nés les projets de L’Alternatif, Oxygen et Table Square. Avec toutes ces offres, ceux qui fréquentent le quartier n’ont plus à aller chercher dans Paris un restaurant de qualité pour leur déjeuner d’affaires ou le dernier bar tendance pour boire un verre : c’est désormais possible directement à La Défense. Tout d’abord, ces nouvelles offres de restauration participent à leur échelle à l’attractivité des entreprises installées dans le quartier comme à la qualité de vie des salariés qui y travaillent – qu’ils soient collaborateurs de grands groupes ou startuppers. Ensuite, et plus globalement, nous ambitionnons de faire de Paris La Défense un quartier aux usages mixtes. Un lieu de vie où l’on vient pour travailler mais aussi pour une exposition, un concert, un match de rugby ou tout simplement pour manger et boire un verre.

Marie-Célie Guillaume Directrice générale de Paris La Défense

« L’expérience lifestyle de Paris La Défense est typique des grandes mégapoles »

Tables sur dalle. Traversant la dalle, au pied de Cœur Défense, « Table Square » est annoncé à la carte du quartier d’affaires dès mi-novembre 2019. Élaboré par Urban Renaissance, le concept décliné sur trois pavillons (4 500 m2) hébergera des tables dédiées à la restauration gastronomique, bistronomique et food-to-go. Parmi la pléiade de chefs attendus : Anne Sophie Pic et sa « Cantine gourmande » ou encore Hugo Desnoyer avec son « kebab de luxe parisien ».