La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Recherche
Haut

Acoustique : le champ des possibles s’élargit

Les espaces s’ouvrent et se décloisonnent, le bruit devient une gêne, sa réduction une priorité.

Pour répondre aux normes mais aussi apporter un confort aux utilisateurs, l’acoustique fait aujourd’hui partie intégrante des projets de constructions et de réhabilitations. Et les professionnels s’adaptent.

En 2019, nombreux sont les produits acoustiques qui répondent à ce besoin croissant.

Cette tendance forte a d’ailleurs pris d’assaut le dernier Worspace Expo qui s’est déroulé en avril dernier. Dédié à l’aménagement des espaces de travail, cet événement a mis en lumière les dernières nouveautés en la matière.

S’adapter à chaque besoin, chaque environnement.

Solutions, matériaux mais aussi design, les fabricants redoublent d’imagination et d’innovation pour proposer un large éventail de possibilités.

Technique, élégante ou originale, l’acoustique se fond aujourd’hui dans le décor et remplit un rôle aussi bien design que fonctionnel.

Trois grandes tendances

Des boîtes comme zones de confort acoustique. Des fabricants comme Frezza, Steelcase ou Sedus conçoivent des cabines modulables pour isoler les sources de bruit ou, a contrario, créer des zones de calme.


Les revêtements qui étouffent le bruit
. Chez Tex Décor et Martex, les nouveaux matériaux permettent maintenant aux parois de séparation, aux paravents de créer une barrière acoustique entre les espaces. Mobiles et souvent esthétiques, elles sont simples à installer et structurent les espaces sans les cloisonner.

Mais on peut encore aller plus loin…

La marque italienne Rotaliana, propose par exemple des luminaires habillés de tissus absorbeurs de décibels. L’acoustique peut également se rendre décorative avec des tableaux muraux ou fixés au plafond, personnalisés ou en 3D, comme l’édition limitée produite par Hoyez-myOpenspace.

Un petit équipement plus discret. Ce dernier n’échappe pas à la traque de l’impact sonore. Chez les fabricants informatiques, les claviers se déclinent sans ressorts (mais membrane) et les souris se doivent d’être silencieuses.

Finalement, plus que de confort, c’est bien de bien-être dont il conviendrait de parler. En effet, baisse de l’attention, fatigue auditive, stress et même insomnies sont autant de nuisances liées à une exposition au bruit non maîtrisée.…

Des efforts importants sont donc fournis en termes d’aménagement des espaces communs (open-spaces, bureaux partagés, restaurants d’entreprises….) et à plus forte raison, des espaces de détente afin d’offrir un environnement le plus calme possible.

Du tableau en 3D à la paroi personnalisable, l’offre de solutions acoustiques s’étoffe pour permettre à chacun d’évoluer dans les meilleures conditions et surtout… en toute discrétion !

Photos : Anne-Laure ALAZARD