La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Bien-être au travail : solution ou obsession ?

Photo : DR

 

Le 16 mai 2019 nous avons tenu une conférence dans l’immeuble Seine Avenue, autour d’une question qui commence à émerger face à la surenchère de « chief happiness » et autres thérapies du bonheur : le bien-être est-il devenu une obsession déraisonnable pour le monde du travail ?

De quoi parlons-nous ?

« Le bien-être est un terme défini dans le Préambule de la Constitution de l’Organisation mondiale de la santé. La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité » (Le Petit Larousse).

Que dire alors du fameux bonheur au travail ?

« Le bonheur est une illusion, le bien-être s’achète, la satisfaction se mérite » – Bertrand Buperrin

On veut des chiffres

Bien-être entendu…

21 % des actifs sont gênés par le bruit en open space ou plate-forme téléphonique.

64 % des salariés sont en demande d’échange informel avec leurs supérieurs.

Bien-être ça se cultive…

8 % de productivité en plus dans les bureaux végétalisés.

49 % des Français seulement apprécient la culture de leur entreprise.

Bien-être comme à la maison…

79 % des Français ne font jamais de télétravail contre 55 % dans le reste du monde.

Que faut-il en conclure ?

C’est très à la mode d’échanger des revers liftés autour d’une table de ping-pong ou de faire pousser des potagers dans les bureaux…mais la première chose que nous devrions cultiver en entreprise, ce sont des valeurs.

Malheureusement, en France, les valeurs de l’entreprise ne vibrent pas toujours en harmonie avec les valeurs individuelles des salariés.

Les clés du bien-être au travail

Pour nous, la cohésion de groupe est à portée de main. Il s’agit de créer un environnement propice à l’épanouissement physique, psychologique et social des collaborateurs.

Une question d’aménagement

Créer différents espaces : s’inspirer d’un grand appartement où les échanges informels et le confort sont les maîtres mots de la productivité. Salle de sieste, espace de concentration, salle détente, box téléphoniques insonorisés, espace de coworking, cuisine…

Créer un cadre agréable : du matériel réglable et flexible qui s’adapte selon les besoins, une décoration agréable favorisant la motivation, lumineuse, végétalisée, couverte de citations, colorée, etc.

Créer un cadre connecté : les nouvelles méthodes de travail sont indéniablement liées aux nouveaux usages et aux nouvelles technologies, boostant l’efficacité et le confort des collaborateurs.

Proposer un agrégateur de services : donner accès aux collaborateurs, via une application unique, au gestionnaire de l’espace, à des outils d’automatisation des tâches administratives et de suivi de la performance, à l’ensemble des services wellness disponibles.

Une question de services

Le bien-être psychologique et social est comblé par la création d’une véritable expérience utilisateur. Il s’agit pour cela de répondre aux six piliers suivants à chaque point de contact et tout au long de la journée : émotions, cocréation, sens, intelligence, service, relation.

Sources des chiffres : Ipsos, 2001 ; TNS Sofres, étude « Salariés et sortie de crise » ; Interface ; Steelcase, étude « L’engagement et l’espace de travail dans le monde »

 

Point de vue de Cyril Dugué, directeur général associé, Convergence

Cyril Dugué © D.R.