La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Anne-Laure visite…Jo&Joe Paris-Gentilly

À quelques encablures de la porte d’Orléans a ouvert en avril 2019, Jo&Joe, un nouveau concept d’hospitalité by Accor.

 

Open House for open-minded people only !

Il n’en fallait pas davantage pour piquer ma curiosité et me faire pousser les portes de Paris pour comprendre de quoi il retournait ;

Passer le Périph’… et pénétrer dans un univers coloré à la cool et malin.

Le cabinet d’architectes Jean-Paul Viguier a livré un immeuble à structure bois, à la façade rutilante en alu irisé, décrochant au passage le label BBCA conception, comprendre bâtiment bas carbone.

Premiers pas dans l’établissement, l’aménagement intérieur signé Penson ne peut qu’interpeller. Peps à souhait, on se sent à l’aise dans cet environnement de matières brutes, béton et OSB, métal et PVC, fresques de street art et mobilier coloré. Pas de chichis, que de l’efficace.

L’objectif ultime ? Le rapport qualité/prix. Et il est bon ! En tout cas, sur l’offre de restauration. Impossible de visiter les chambres….fallait prendre rendez-vous !

On peut néanmoins dire qu’avec 85 chambres et 612 lits, nombre d’entre elles sont des dortoirs aux couchages accessibles dès 25 € la nuit… De quoi séduire les petits budgets.

Un client a des droits mais aussi des devoirs.

Et oui, l’idée est qu’on se sente comme à la maison… et de fait, qu’on fasse aussi comme à la maison en mettant la main à la pâte. Ici, pas de serveurs pour prendre les commandes, les servir et débarrasser la table. Chacun y met du sien, c’est ce qui permet d’avoir une addition raisonnable.

Ce grand espace de vie est en perpétuel mouvement et se métamorphose au fil de la journée. Du petit-déjeuner au cours de yoga pour finir par un concert. L’espace extérieur, si précieux en milieu urbain, n’est pas dépourvu de charme non plus, voire invite à la détente avec ses poufs et autres bains de soleil.

Coté tiroir-caisse, on optimise. Pas de cash ! Mais une carte que l’on charge et qui permet de payer toutes les consommations pendant son séjour…court ou long. Plus simple pour tout le monde.

Au final, à qui s’adresse ce nouveau concept ?

Résolument friendly, l’enseigne accueille tout le monde, clients de l’hôtel (dit le tripster) ou non, touristes, étudiants, voisins (dit le townster), coworkers… Le cœur de cible est toutefois le millennials, ses envies de convivialité et ses moyens parfois restreints. Le rapport qualité/prix est à n’en pas douter, le moteur premier des clients qui décident de tenter cette expérience d’un nouveau genre, une expérience de communauté.

Déco, prix, jardin, qualité des produits et des services, espace (plus de 5 000 m² tout de même)… Les attraits du lieu sont indéniables et en font un espace de vie à part entière. Étudiants en quête d’espace de travail, familles en villégiatures dans la capitale ou locaux venus snacker à prix abordables…c’est un mix de population intéressant et joyeux, et une fois de plus, un bel exemple de mixité fonctionnelle.

Jo&Joe Paris-Gentilly est le second établissement du genre avec celui d’Hossegor. L’histoire n’est donc pas encore écrite. Toutefois, en faire plus, pour payer moins… tout en conservant un niveau de services qualitatif pourrait bien en convaincre plus d’un.

Photo d’ouverture : Anne-Laure Alazard

Photos texte : Francesco Luciani et Thierry Sauvage