La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Recherche
Haut

Quand le mobilier embarque les technologies

Photo d’illustration : © Saguez&Partners

À la maison comme au bureau, l’hyperconnectivité révolutionne les usages. Aux maîtres mots nomadisme et flexibilité s’ajoute la nécessité d’accéder partout et toujours à diverses applications et informations. Face à ces exigences, le mobilier connecté gagne en popularité. Intégrant à ses débuts de la connectique entre branchements, prises cachées et surfaces de rechargement, il embarque aujourd’hui des technologies pour se rapprocher de l’IoT (Internet of Things). Le mobilier est dit « connecté » quand ses fonctionnalités peuvent être contrôlées à distance, quand il interagit avec son utilisateur via des capteurs, une application (et non plus une télécommande), quand il s’adapte au rythme biologique ou aux habitudes de chacun. Créer du mobilier connecté aujourd’hui, c’est répondre à de nouveaux scénarios en termes de technologies intégrées. Regards croisés sur la connexion et panorama de son évolution.

Du connectable à l’implémentation Lifi

Jean-Philippe Cordina, directeur de création chez Saguez & Partners, identifie les liens entre mobilier et technologie sur deux niveaux : « Le premier ou “mobilier connectable” concerne pour nous des tables équipées pour le rechargement comme la connexion aux médias environnants et au réseau. Nous avons développé un deuxième niveau de “mobilier connecté” avec Lucibel pour “La Rivoli”, nouvelle gamme de lampes embarquant des éléments plus intelligents et des technologies intégrées comme le Lifi. La série Rivoli Cronos produit un éclairage circadien, c’est-à-dire que la lampe équipée d’une horloge atomique diffuse tout au long de la journée le cycle de la lumière d’une journée printanière dans les Alpes, avec une interface qui permet à l’utilisateur de booster l’éclairage selon ses besoins. La série Lifi, plus pointue encore, fait appel à une technologie en cours de normalisation. Avant que tous les fabricants d’ordinateurs et de smartphones n’intègrent ce nouveau standard, nous avons développé les lampes Rivoli qui permettent d’accéder à internet via le Lifi. Déjà mise en place pour des raisons de santé publique dans certains hôpitaux ou au ministère de la Défense, cette alternative technologique garantit une parfaite confidentialité. Beaucoup plus saine que les ondes Wifi, la technologie Lifi s’appuie sur la fréquence de la lumière pour envoyer en quelque sorte des signaux lumineux. Demain, le mobilier connecté permettra l’implémentation de nouvelles technologies comme le Lifi. »

Bureaux intelligents

Pionnière en la matière avec le système io.T (Intelligence of.Tecno), la marque italienne de mobilier de bureau Tecno développe l’interconnexion des meubles avec l’environnement où ils sont insérés. Des capteurs intégrés dans les plans de travail activent des fonctions au service de l’utilisateur et envoient des informations en temps réel, ce qui permet une gestion optimale des ressources et des services. La reconnaissance personnelle, la réservation du poste de travail et de la salle de réunion ainsi que la gestion du microsystème ambiant ne sont que quelques-unes des fonctions activables grâce à la technologie io.T. Le mobilier interconnecté interagit avec un système de gestion dénommé « Dina » qui permet de collecter et d’analyser en temps réel les données d’utilisation des postes de travail. Tout un programme pour des bureaux de plus en plus intelligents.

 

© Tecno

Maison connectée

Pour Guillaume Lachenal, PDG de la marque grand public Miliboo, la priorité n’est pas de concevoir du mobilier connecté en tant que tel, mais de répondre aux besoins de tous les utilisateurs hyperconnectés que nous sommes. « Aujourd’hui, la révolution dans l’habitat a déjà eu lieu, notre comportement n’a plus rien à voir avec ce qu’il était il y a 10 ou 15 ans. Notre métier est de concevoir des meubles pour nos clients qui, au début, les souhaitaient modulables, empilables, pratiques pour les faire évoluer. Aujourd’hui, notre clientèle cherche des produits qui vont lui ouvrir “les portes du monde”, qui intègrent de nouvelles fonctionnalités pour accéder aux assistants vocaux Google Home et Alexa d’Amazon, pour diffuser de la musique ou bien fermer les stores… Passant beaucoup de temps avec mon téléphone, y compris dans ma salle de bains, j’ai imaginé le miroir Ekko qui embarque différentes technologies entre enceintes connectées et capteurs de geste. Véritable plate-forme, ce miroir a reçu un CES Innovation Award 2017 tout comme notre nouveau “canapé intelligent” Smart Sofa qui vient de remporter un CES Innovation Award 2019 à Las Vegas. Avec un prix grand public, il permet d’accéder aux différentes technologies que nous embarquons pour offrir de nouvelles fonctionnalités dont une assise interactive vibrante par un système 4D connecté à votre smart TV. Nous travaillons sur d’autres produits intelligents avec pour objectif de supprimer ce patchwork technologique qui envahit la maison entre câbles et nouveaux modules. »

La lampe Luctra Table Pro, grâce à quatre leds haute performance (deux en blanc froid et deux en blanc chaud) diffuse tout au long de la journée une température de couleur et un niveau d’éclairement adaptés, régulant ainsi le rythme biologique de l’individu. Cet ajustement se fait soit de façon manuelle par l’intermédiaire de l’écran tactile de la lampe, soit de façon automatique via l’application Vitacore. - © Luctra
Compoz, le premier compositeur et diffuseur intelligent de parfum d’ambiance naturel et sur mesure, parfume des espaces (maison, bureaux, salles de réunion, etc.) jusqu’à 50 m2 sans combustion, sans alcool. En insérant jusqu’à cinq capsules d’huiles essentielles naturelles, il est possible de créer ses propres parfums d’ambiance en temps réel et d’ajuster la puissance de diffusion. Compoz a reçu un Innovation Award dans la catégorie « Home Appliances » pour son innovation au dernier CES, à Las Vegas. - © Artiris Parfum
Évoluer au bureau dans un environnement propice à la concentration – ni trop chaud, ni trop froid, avec le bon taux d’humidité et correctement éclairé et aéré – est un gage à la fois d’un plus grand bien-être, d’une meilleure santé et d’une plus forte efficacité pour les collaborateurs. Une problématique à laquelle l’offre de la start-up Kandu répond en trois étapes : un diagnostic de l’acoustique, la thermique, la qualité de l’air et la luminosité à l’aide du Kandumètre, un objet connecté de haute précision conçu par la R&D de Saint-Gobain. La phase de préconisations ciblées, adaptées aux problématiques et aux enjeux des occupants. Enfin, Kandu accompagne les entreprises qui le souhaitent dans la mise en œuvre des solutions retenue. - © Kandu