La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

L’architecte Ana Moussinet signe l’aménagement d’espaces du Washington Plaza

La Société Foncière Lyonnaise a fait appel au savoir-faire de l’architecte Ana Moussinet pour créer des espaces permettant aux collaborateurs du Washington Plaza à Paris de travailler et d’échanger autrement, mais aussi de se détendre et gagner du temps, tout cela dans l’harmonie et le bien-être.

LE CAFE 42

En créant le Café 42, Ana Mous­si­net a eu l’am­bi­tion de favo­ri­ser la créa­tion et l’in­no­va­tion, et incar­ner le concept de société ser­vi­cielle. Elle a ima­gi­né un espace mul­ti­forme et poly­va­lent, dans lequel on peut se poser, tra­vailler seul ou en petit groupe, jouer à la PlayS­ta­tion ou bien pro­je­ter une ani­ma­tion pour pré­pa­rer un évé­ne­ment. Son savoir-faire a permis à ces usages de coha­bi­ter dans une même unité de lieu et de temps, et de pou­voir aussi se mélan­ger et se ren­con­trer, quels qu’en soient le jour et l’heure.

L’ES­PACE WELL­NESS

Pous­ser la porte de l’es­pace Well­ness, c’est s’ac­cor­der quelques ins­tants pri­vi­lé­giés au sein de sa jour­née de tra­vail. Lieu de repos dédié au calme et à la séré­nité, les éton­nantes bulles de lumino-détente créées par Ana Mous­si­net nous invitent au voyage. Confor­ta­ble­ment ins­tallé sur son lit de repos tout en ron­deur, à bord de cette struc­ture d’ar­ceaux de bronze habillés d’une peau trans­lu­cide tis­sée, l’uti­li­sa­teur est isolé du regard et du bruit, et se retrouve dans sa « bulle de lumière » pour une séance de 5 à 20 minutes de détente et de récu­pé­ra­tion.

La façade sculp­tée de tas­seaux de cèdre par­ti­cipe à l’am­biance apai­sée du Well­ness, et abrite deux salles de soins pour per­mettre de pro­fi­ter d’une large gamme de ser­vices réser­vables : ostéo­pathe, kiné­si­thé­ra­peute, manu­cure, bar­bier…

Salle de fitne, Washington Plaza, Paris - © D.R.

LA SALLE DE FIT­NESS ET LES VES­TIAIRES

350m2 en rez de jar­din pour pra­ti­quer un sport dyna­mique ou relaxant sur son lieu de tra­vail. La salle de cours sur­prend par ses ambiances lumi­neuses. Lumière douce rasant le sol clair pour la pra­tique du yoga et du pilate ; pla­fond dyna­mique type « Broad­way » pour la pra­tique intense, boxe, gym ou cyclo-trai­ning…

L’es­pace car­dio sur­prend par la méta­phore de la piste trans­crite au sol par les rubans noir et au pla­fond par les lames de bois debout, en pas­sant par les images sur­di­men­sion­nées qui nous pro­jettent dans la dyna­mique de l’ef­fort.

Conçu dans l’es­prit d’un SPA de Grand Hôtel, les fonc­tions du ves­tiaire sont magni­fiées par le soin apporté à la créa­tion de cha­cune des pièces.

Sophis­ti­ca­tion d’un paravent struc­ture bronze qui nous enve­loppe comme un livre ouvert entre une feuille de cuir et une feuille de miroir ; patère cuivre brossé, déli­cat miroir orien­table et petite tablette ter­razzo nous invitent à nous assoir sur les confor­tables poufs des­si­nés sur mesure.

LES SALLES DE REU­NION PAR­TA­GEES

Véri­table lieu de vie et d’échanges, la salle de réunion est le hub pal­pi­tant de chaque entre­prise. Oubliées les ambiances insi­gni­fiantes et imper­son­nelles, Ana Mous­si­net a investi pour le Washing­ton Plazza un espace de 120m2 pour en faire un salon lounge raf­finé, dis­crè­te­ment modu­lable et divi­sible. Teintes chaudes du motif gra­phique d’une moquette Tom Dixon, mar­que­te­rie de bois motif che­vron pour les murs mul­ti­fonc­tions, mobi­lier Vitra aux lignes épu­rées, sys­tème digi­tal à la pointe des nou­velles tech­no­lo­gies, la salle de réunion devient un écrin, inti­miste et cha­leu­reux.

Aménagement du Washington Plaza par Ana Moussinet - © D.R.