La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

greet by Accor : bienvenue en classe éco… responsable

Le 15 avril 2019, Accor ouvrait à Beaune, greet, sa nouvelle offre d’hôtellerie alternative et de tourisme durable. Décryptage de ce nouveau concept qui célèbre la philosophie du don et de la seconde chance.

Accor n’en finit pas de se réinventer. Après Jo&Joe, le groupe poursuit le développement de son offre économique avec greet, un concept alliant considérations environnementales, démarches sociétales et quête d’authenticité.

Une hôtellerie alternative, non standardisée et ouverte sur le monde qui l’entoure.

Tables d’hôtes, objets chinés ou en provenance de fournisseurs écoresponsables, produits locaux et chambres familiales constituent les piliers du nouveau concept lancé par Accor.

Premier établissement du genre, greet Beaune développe 52 chambres, un restaurant proposant des produits frais, sains et locaux, et des espaces extérieurs avec notamment une piscine. Un « trois étoiles » à la décoration chaleureuse et aux espaces communs qui favorisent les rencontres et les moments partagés.

Pour les professionnels du secteur qui souhaitent passer sous enseigne, greet offre une certaine liberté et une grande flexibilité. L’identité visuelle, grande tables d’hôtes et 20 % de chambres pouvant accueillir quatre à six personnes sont prérequis pour adhérer à cette marque qui reste plurielle dans son approche design mais unique dans son identité. Fini la standardisation des espaces.

Des partenariats forts

Pour ancrer le concept de seconde chance et développer cette nouvelle marque communautaire et engagée, le groupe a établi des partenariats avec Emmaüs, Valdelia et L’Atelier consommateur et citoyen. Autant de possibilités pour meubler et aménager les lieux de façon écoresponsable et associer le consommateur à l’évolution du concept. « C’est en travaillant ensemble, en créant des synergies au niveau national et local, que nous serons en mesure d’avoir un impact positif sur notre société », explique Franck Gervais, directeur général d’Accor.

Lyon, Paris, Bourges, Marseille, Saint-Witz, Rennes ou encore Saint-Germain-en-Laye, le groupe envisage déjà son expansion et dessine des perspectives ambitieuses avec 300 hôtels greet à l’horizon 2030 à travers l’Europe.

Photos : Antoine Martel