La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Recherche
Haut
© Adobe Stock/DigitalGenetics

Steelcase : un guide pour réaménager l’espace de travail en trois étapes

0

Fort d’un réseau composé de clients internationaux, de chercheurs et d’experts, Steelcase propose un guide post-Covid aux organisations pour adapter, reconfigurer et réinventer les espaces de travail.  

Nommé « Prochaines étapes : l’espace de travail post-Covid », ce guide priorise des mesures de protection de la santé des individus. « Les employés ne voudront pas revenir au bureau s’ils ne s’y sentent pas en sécurité, assure Jim Keane, président et PDG de Steelcase, Inc. Les entreprises ont conscience qu’une transmission des infections sur le lieu de travail pourrait les contraindre à fermer de nouveau, mais aussi nuire à leur image et compromettre leur capacité à attirer de nouveaux talents. »

À court terme, l’entreprise spécialisée dans l’aménagement d’espaces de travail veut adapter ces espaces puisque la plupart des entreprises rappelleront jusqu’à 50 % de leur personnel lors d’une première phase. Pour instaurer une distance d’au moins 2 m entre les individus, Steelcase propose d’utiliser du ruban adhésif ou tout autre repère visuel. Il incite également les entreprises à repositionner les bureaux afin de réduire les configurations en face à face sans écran, voire même d’installer des séparations.

L’organisation d’une politique de nettoyage individuel avant et après usage est aussi fortement recommandée tout comme l’établissement de protocoles pour limiter le nombre de personnes au sein des espaces fermés. Enfin, toujours dans une logique de santé, Steelcase invite les entreprises à mettre des lingettes nettoyantes et du gel hydroalcoolique à la disposition de chacun, et préconise le port du masque.

À moyen terme, avec des entreprises qui feront revenir au bureau 75 à 100 % de leurs employés, Steelcase affirme qu’il est aussi important de reconfigurer les espaces. Espace de travail dédié, réservations pour les sessions longues, matériaux adaptés à un nettoyage fréquent, revêtements antimicrobiens, une batterie de mesures s’impose. Pour reconfigurer les espaces, il invite les entreprises à prioriser des éléments de mobilier faciles à déplacer et à reconfigurer.

De plus, la reconfiguration des espaces nécessite un changement de comportements, comme l’organisation de réunions debout, l’utilisation d’outils collaboratifs pour communiquer à distance, ou même le recours aux applications de traçage afin d’anticiper les contaminations.

Enfin à long terme, qu’il s’agisse de la prochaine épidémie ou d’une nouvelle perspective de croissance, Steelcase affirme qu’il est possible de réinventer l’espace de travail pour qu’il puisse s’adapter au gré des circonstances. Il propose notamment le développement des commandes vocales ou gestuelles pour relever des bureaux, ainsi que les matériaux naturels ou artificiels résistant à des opérations fréquentes de nettoyage et de désinfection.

La technologie prend une dimension certaine dans les propositions de Steelcase, avec par exemple des capteurs qui permettent de mesurer différentes dimensions du bien-être en intégrant éventuellement les comportements ou les actions révélateurs d’une maladie. Le recours à des outils de visioconférence est également souhaité pour améliorer la collaboration des équipes.

Au-delà des problématiques de santé, Steelcase insiste enfin sur la nécessité de réinventer les espaces avec un design inclusif, qui garantisse une participation sûre et équitable de tous les employés. « Si le contrôle des infections est un nouvel objectif à atteindre, il ne doit pas être poursuivi au détriment de la cohésion, de la créativité, de la productivité ou d’autres ingrédients clés du succès », explique Jim Keane.

Photo : © Adobe Stock/DigitalGenetics