La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

« Pourquoi les labellisations sont porteuses de valeur pour les actifs de nos clients »

Photo à la Une : Frédéric Maillet, directeur du pôle immobilier de Kardham – © Éric Avenel

 

Plus que jamais, la qualité environnementale contribue à la valorisation de tout projet immobilier. Alors que les besoins pour des mètres carrés plus vertueux se font sentir, Kardham accélère le développement de son activité de conseil en développement durable. Entretien avec Frédéric Maillet, directeur du pôle Conseil.

Business Immo : Quelle est votre approche du conseil en développement durable ?

Frédéric Maillet : Kardham Conseil a la vocation d’accompagner les maîtres d’ouvrages et les maîtres d’usages dans toute la chaîne de valeur d’un projet immobilier : depuis l’amont (stratégie, programmation…) jusqu’à l’aval (livraison, mise en exploitation) en passant par le pilotage de management de projet. Notre approche en développement durable s’intègre pleinement dans cette démarche.

Dans une démarche intégrée et sans disruption, nos équipes de consultants sont confrontées au quotidien à un panel de problématiques organisationnelles, digitales et environnementales. Cette dernière dimension est conçue dans la même logique d’accompagnement des maîtres d’ouvrages dans leurs projets de construction ou de réhabilitation, mais aussi des maîtres d’usages dans l’exploitation fine du bâtiment avec un regard appuyé sur les usages, services et la place de l’humain.

BI : Quels sont les piliers de votre démarche environnementale ?

FM : Tout d’abord, nous pensons aujourd’hui qu’un projet immobilier ne peut avoir lieu sans mettre l’humain au cœur de la démarche. Dans un souci constant de qualité d’usage, notre approche est structurée autour de trois piliers : le bâtiment, l’aménagement et la qualité de vie au travail (QVT), un enjeu majeur dans les organisations. Ces trois piliers visent respectivement à valoriser la qualité environnementale du bâtiment, à intégrer le bien-être des collaborateurs dans la conception des aménagements et à valoriser les politiques RSE et RH.

Appuyé sur une vision globale et transverse, mais aussi sur nos nombreux retours d’expérience, le département Conseil en développement durable – porté par sa valeur de l’engagement – sélectionne les best practices en matière d’efficacité énergétique et d’immobilier bas carbone. Par ailleurs, nous accompagnons nos clients dans la certification de leurs aménagements comme le label OsmoZ, auquel nous sommes très attachés, qui s’inscrit dans la prolongation de toutes les certifications HQE délivrées par Certivea ou le label Well. Les volets exploitation et RH sont fondamentaux dans la mesure où un bâtiment mal géré et animé peut compromettre toute sa performance énergétique et sa qualité d’usage. C’est la raison pour laquelle notre accompagnement dans le cadre d’OzmoZ se décline dans un cycle de trois ans jusqu’à l’étape du renouvellement de la labellisation.

BI : Votre siège social fait d’ailleurs l’objet d’une labellisation OsmoZ ?  

FM : Le siège parisien de Kardham dans le 17e à Paris (1 600 m2, 140 postes, 180 personnes) est considéré comme l’un des projets pilotes pour le label OsmoZ, et Kardham est aujourd’hui la deuxième entreprise française labellisée OsmoZ Aménagement et dispose d’un référent « label OzmoZ ». Kardham a engagé cette labellisation sur les trois piliers – bâti, aménagement et animation RH – en juin 2018. Le pilier aménagement a été validé en juin 2019, tandis que les deux autres sont en cours de labellisation.

BI : Quel regard portez-vous sur l’évolution des certifications ?  

FM : Parce que nous considérons que les certifications et les labellisations, multiples et variées, sont porteuses de valeur pour les actifs de nos clients, et contraignent à une obligation de résultat, nous les conseillons et les accompagnons pour choisir les certifications les plus adaptées dans une logique sur mesure. Dans un marché de plus en plus disruptif et de plus en plus concurrentiel, la certification est un atout de poids pour les investisseurs et les utilisateurs. Le décret relatif à l’immobilier tertiaire publié en 2019, et la future RE2020 prévue en 2021, devront donner une impulsion forte à toutes les démarches environnementales et énergétiques en vigueur, avec une avancée significative vers le bas carbone. N’oublions pas que les grandes évolutions règlementaires en France ont toujours accompagné les grandes mutations économiques et sociétales.

Après les labels environnementaux et d’usage, le pôle Conseil de Kardham s’oriente aujourd’hui très sérieusement sur la certification digitale Ready 2 Services (R2S) qui repose sur une logique servicielle. Incontestablement, la prochaine marche à franchir nous oriente vers des projets Smart Building, au service de ses usagers et de notre environnement.


Quelles missions ?

–           AMO et MOE développement durable & environnement

–           Accompagnement aux certifications & labellisations (Breeam, OsmoZ, E+C-, Well)

–           Études spécifiques (bilan carbone, coût global, commissioning, économie circulaire)

–           Recherche de financement (valorisation de CEE, appel à projets…)