La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Franklin Azzi élu designer de l’année (M&O)

0

Nommé « Designer of The Year » par Maison&Objet, l’architecte Franklin Azzi n’en finit de surprendre par sa polyvalence. Ses projets vont de l’urbanisme à l’architecture d’intérieur en passant par le design. La piétonnisation des berges sur la rive gauche de la Seine, à Paris, c’est lui. La réhabilitation de la tour Montparnasse avec le collectif Nouvelle AOM, Beaupassage (Paris 7e), la reconquête des toitures du 26 Champs Élysées et des Galeries Lafayette boulevard Haussmann, Deskopolitan boulevard Voltaire, la réhabilitation de l’École des beaux-arts de Nantes, la boutique Isabelle Marant de Los Angeles, etc., etc., etc. Encore lui ! Lui et son agence de 50 personnes implantée dans un ancien entrepôt du 2e arrondissement de Paris, qu’il a créée en 2006. Une agence qui s’est fixé comme ligne de conduite d’éviter le « wow effect » pour réaliser des bâtiments qui résisteront à l’épreuve du temps. Et des usages, a-t-on envie d’ajouter. Car pour Franklin Azzi, qui se plaît à citer Renzo Piano : « Le beau pour un bâtiment, ce n’est pas forcément l’esthétique, le beau c’est le bien, le juste. C’est une finalité : que les usagers y soient heureux. » Pour ce faire, il cherche avec ses projets à faciliter l’évolutivité du bâtiment et sa flexibilité dans le temps.

© Noël Manalili

Et l’architecte partagera cette expertise au salon Maison&Objet de janvier 2021 à travers une exposition temporaire qui se développera sur l’espace « Work! », autour du thème de l’espace de travail à travers les âges. « Je ne vois pas comment on peut imaginer l’avenir sans analyser le passé », insiste-t-il. Un avenir que la pandémie et le confinement bousculent. Et dans lequel Franklin Azzi anticipe une grande forme de créativité. « Nous vivons à une époque où l’on se doit d’être de plus en plus polyvalents, affirme-t-il. Une époque où s’ouvre le champ des possibles. »

S’il souhaite conserver le mystère sur ce à quoi ressemblera cet espace Work !, il laisse toutefois filtrer une information : il sera en grande partie construit au moyen d’éléments structurels réutilisés des précédentes éditions du salon. À suivre…

 

 

 

Photo d’ouverture : © Isabel Marant