La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Le court central de Roland-Garros se couvre d’un toit rétractable

Le groupe Serge Ferrari annonce sa participation à la construction du toit rétractable du court central Philippe-Chatrier, pour l’édition 2020 du tournoi de Roland-Garros. Celui-ci est composé de 11 ailes d’acier revêtues de la membrane composite Flexlight TX30 signée Serge Ferrari. Grâce à cette construction, le tournoi ne sera plus perturbé par des interruptions dues aux intempéries ou à la tombée de la nuit.

Installation du toit, court Philippe-Chatrier, stade Roland-Garros. Photo : © Christophe Guibbaud/FFT

 

« Inspirés du biplan de l’aviateur Roland Garros, les éléments qui composent le toit ont été travaillés telle une aile d’avion, tant dans leur forme, leurs matériaux que dans leur structure », expliquent les architectes et ingénieur de l’agence DVVD, conceptrice de la couverture mobile, qui a travaillé avec l’agence mandataire ACD Girardet & Associés.

Installation du toit, vourt Philippe-Chatrier, stade Roland-Garros. Photo : © Christophe Guibbaud/FFT

 

Le toit escamotable de 1 ha de surface est composé de 11 poutres d’acier (d’un poids de 320 t chacune), conçues et fabriquées par l’entreprise italienne Cimolai. Il sera déployable en 15 minutes environ, laissant pénétrer la lumière naturelle, tout en améliorant la performance acoustique pendant les matchs et en cas de pluie.

Visite de presse du court Philippe-Chatrier. Photo : © Christophe Guibbaud/FFT

 

« Nous sommes fiers d’avoir pu répondre à toutes les contraintes, et d’avoir eu l’occasion de participer à l’un des projets sportifs les plus attendus de l’année 2020. Grâce à Flexlight TX30 nous avons pu garantir la résistance aux intempéries, la durabilité dans le temps, l’étanchéité et le passage de la lumière naturelle. L’ajout à l’intérieur des ailes de la toile Alphalia Silent AW a permis de garantir la performance acoustique demandée », affirme Thomas Bonneville, ingénieur d’affaires du groupe Serge Ferrari.

Installation du toit, court Philippe-Chatrier, stade Roland-Garros. Photo : © Christophe Guibbaud/FFT

 

Les équipes de travail, guidées par Vinci Construction, entreprise générale du projet, ont commencé la construction quelques jours après la fin de l’édition 2019 du tournoi de Roland-Garros, le toit devant être prêt pour le tournoi de cette année. Par ailleurs, ce projet vise l’obtention de la certification Breeam1 « Tailored Criteria Development », niveau « Very Good ».

Installation du toit, Court Philippe-Chatrier, stade Roland-Garros. Photo : © Christophe Guibbaud/FFT