La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Chapuis Royer Architectes signe le nouveau restaurant universitaire du campus de Grenoble

0
Photo à la une : © Andrea Bosio

Livré pour la rentrée de septembre par l’agence Chapuis Royer Architectes, le nouveau restaurant universitaire du campus de Grenoble a été conçu en accord avec l’architecture avant-gardiste des lieux

Son campus a été classé en 2018 parmi les dix plus beaux d’Europe… Cette année, l’université de Grenoble complète sa collection de bâtiments d’avant-garde en accueillant un nouveau restaurant universitaire. Conçu par l’agence rhônalpine Chapuis Royer Architectes, le « resto U » Diderot se fond à merveille dans le paysage des 175 ha de campus, et au-delà, des Alpes voisines.

Le choix du béton brut pour la construction du self étudiant correspond à cette volonté de « renforcer le dialogue entre les différents projets du site », entérine l’agence Chapuis Royer dans un communiqué. Les bâtiments emblématiques du campus (amphi Louis Weil, Bibliothèque des sciences, Institut d’études politiques) ont en effet tous recours majoritairement au béton, comme un écho à l’histoire industrielle de la ville de Grenoble. Les architectes ont également utilisé l’acier Corten, un matériau à l’aspect brut lui aussi, dont la couleur brune varie au fil du temps et des intempéries. L’acier et le béton sont réputés pour leur grande robustesse, l’idée étant pour les architectes, toujours d’après leur communiqué, de « conserver et renforcer [le] statut historique » du campus et d’y imposer leur réalisation comme un des « équipements phares ».

Tout en transparence

Autre caractéristique qui permet au bâtiment, selon l’agence grenobloise, d’« enrichir le langage architectural » du campus : son ouverture sur l’extérieur. Sur son site internet, l’université Grenoble Alpes encourage ses étudiants à « respirer l’air frais de la montagne » alentour. C’est pourquoi le Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) Grenoble Alpes, maître d’ouvrage, a voulu de grandes ouvertures dans la construction de ce bâtiment « entouré d’espaces verts remarquables ». Baies vitrées, bow-windows, puits de lumière, terrasses extérieures… Le restaurant universitaire Diderot siège tout en transparence au bout des dalles de la place centrale bien connue des étudiants grenoblois.

L’architecture de ces 4 400 m2 de bâtiment coche d’ores et déjà une case essentielle du projet : l’attractivité. Depuis la rentrée de septembre, les étudiants de Grenoble se pressent dans les escaliers monumentaux du nouvel édifice. De quoi faire oublier les plateaux souvent insipides qui sont le lot des restaurants universitaires…

Photos en corps d’article : © Andrea Bosio