La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Neuf Français sur dix n’ont pas encore réservé leurs prochaines vacances, selon The Ascott Limited

Contraints par les confinements, couvre-feu, limitations de déplacement et autres règles en vigueur pour contrer l’épidémie de Covid-19, les Français ont changé leurs habitudes de loisirs.

Selon la dernière étude du groupe The Ascott Limited (Ascott) relative aux intentions de voyage  à l’heure du  « monde d’après »*,  la possibilité de voyager figure parmi les choses qui manquent le plus aux français : un répondant au questionnaire sur deux (51 %) déclare que la première chose qu’il fera une fois les restrictions levées sera d’organiser son prochain voyage. Un besoin d’évasion qui surpasse même la hâte de revoir ses proches et amis, citée par 16 % d’entre eux. En seconde position, ils sont 29 % à prévoir d’aller au restaurant : autre loisir actuellement impossible.

Voyager à côté, surtout 

En matière de destination, ils sont une majorité à souhaiter rester sur le continent européen (53 %) et à vouloir visiter la France (45 % des répondants), juste devant l’Espagne (37 %) et pour les plus ambitieux, les États-Unis (28 %), destinations proposées par le groupe Ascott. Enfin, concernant la typologie de séjour, les destinations urbaines de type grandes métropoles ou capitales semblent l’emporter (53 %) et c’est en priorité en couple qu’ils envisagent ce premier voyage post-Covid 19 (51%).

TOP 10 des destinations que les Français souhaiteraient visiter ou revisiter*

1. France – 45%

2. Espagne – 37%

3. Etats-Unis – 28%

4. Irlande – 27%

5. Thaïlande – 26%

6. Royaume-Uni – 25%

7. Australie – 22%

8. Autriche – 19%

9. Allemagne – 18%

10. Pays-Bas – 16%

Une certaine prudence reste de mise

 

S’ils aspirent à voyager de nouveau, le temps n’est pas à l’anticipation : 90% des personnes interrogées n’ont pas réservé leur prochain voyage à date. Au-delà de la localisation, critère qui reste majeur pour 70% des répondants, deux autres critères occupent une place importante : des conditions d’annulation flexibles, pour 61% d’entre eux et le respect des mesures d’hygiènes mises en place dans les hôtels et résidences hôtelières (61%).

 

*Méthodologie : enquête menée auprès de la base opt-in d’Ascott du 21 au 27 janvier – 950 répondants résidant en France, entre 18 et 65 ans.