La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Le bâtiment de Dolce & Gabbana livré avenue Montaigne

Au 54 Montaigne, au cœur du Triangle d’or parisien, le groupe Olayan, avec son asset et development manager, Chelsfield, réalise un ambitieux projet de redéveloppement d’un flagship du luxe. L’ensemble de l’immeuble sera loué à Dolce & Gabbana et reflète l’ambition commerciale de la marque de luxe italienne. Pour relever ce défi, l’équipe a fait appel à l’expertise du cabinet d’architectes Fresh Architectures.

Situé à proximité des Champs-Élysées, le 54 Montaigne est un immeuble déployant 1 200 m² de surface commerciale, du sous-sol au 2e étage. Le réaménagement proposé donne naissance au plus grand flagship de luxe sur cette artère parisienne, avec de vastes espaces de vente, des showrooms et des bureaux de premier ordre ainsi que de nombreux espaces extérieurs.

Les architectes de Fresh Architectures ont exprimé leur sensibilité et leur créativité en embellissant de manière innovante les éléments patrimoniaux existants avec la restauration de l’arche de façade de 1912. Leur proposition consistait à créer un ouvrage en porcelaine qui bousculerait l’architecture de l’avenue Montaigne en préservant un subtil équilibre entre classicisme et audace. Elle confère au portique une identité forte parmi la diversité architecturale de l’avenue Montaigne.

Le projet prévoit également la réalisation d’une terrasse de 400 m², au rez-de-chaussée, accessible aux clients, des espaces verts et un rooftop végétal, et la restauration d’un jardin historique en façade de l’avenue Montaigne, accessible au public, grâce à la collaboration des équipes d’urbanisme de la ville de Paris.

Dolce & Gabbana reprend aujourd’hui les locaux pour ses travaux d’aménagement, la réouverture du magasin étant prévue au printemps 2021.

Photos  : © David Foessel