La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Des intérieurs qui passent du gris au green

La branche Artisanat de la start-up écoresponsable Merci Raymond crée une marque de meubles-jardinières conçus en bois d’origine française et produits dans son atelier en Île-de-France, visant à (ré)intégrer la nature au cœur de nos lieux de vie et dépolluer nos intérieurs.

Alors que la crise sanitaire impose à chacun de passer plus de temps chez soi, l’équipe de Merci Raymond – start-up écoresponsable spécialisée dans la végétalisation et l’agriculture urbaine – a réuni l’ensemble de ses savoir-faire pour créer une collection de meubles-jardinières, dits « meubles vivants ». À destination des particuliers comme des entreprises, cette collection a pour objectif de (ré)intégrer la nature dans les lieux de vie. L’ambition : faire des intérieurs, domicile et bureau, de véritables espaces de bien-être et ainsi reconnecter les citadins à la nature.

Cette première collection portée par Merci Raymond Artisanat a ainsi la volonté de créer du lien social en se réunissant autour d’une activité commune, le jardinage, et également de procurer du bien-être. Intégrer des plantes au mobilier permet en effet, outre le fait de créer des îlots de fraîcheur, de concevoir de véritables espaces de bien-être, en ce que vivre ou travailler autour du vivant offre une ambiance plus apaisante et chaleureuse. Les meubles de cette collection vont favoriser l’assainissement de l’air intérieur, des particuliers comme des entreprises, qui se voit ainsi renouvelé et dépollué à travers un nouvel aménagement de l’espace, à la fois fonctionnel et végétal.

 

Photos : © Merci Raymond