La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut
© Grand Seiko

Grand Seiko : science des détails

Avec l’ouverture parisienne de sa plus grande boutique au monde, Grand Seiko fête ses 60 ans au 7 place Vendôme, à Paris, se positionnant ainsi comme une des marques leaders sur le marché international des montres de luxe. Un anniversaire plus que symbolique qui s’ancre dans la culture japonaise, en revendiquant l’âge de la renaissance d’une nouvelle énergie… Tout un programme !

Pour célébrer un univers inspiré de « la nature du temps », la maison de haute horlogerie a demandé à l’architecte Kengo Kuma de concevoir son nouvel écrin.

« J’ai voulu créer un espace où l’on puisse ressentir la sensibilité et la culture japonaises dans lesquelles la nature a une place si importante. Donc, je me suis d’abord concentré sur les matériaux utilisés qui montrent l’attention ultime que l’artisanat accorde aux détails », explique-t-il.

S’inspirant de la tradition, Kengo Kuma a intégré dans la boutique d’une surface de plus de 190 m2 sur deux niveaux, des cloisons recouvertes de bambou appelées sumushiko, des parois constituées de papier washi ou shôji, ainsi que des tatamis. Au sol, des matériaux plus contemporains avec de la pierre de Vals au rez-de-chaussée où sont présentées des pièces exclusives et du chêne dans l’espace de vente du premier étage avec vue sur la place Vendôme.

Transparence, sobriété et fluidité de l’espace sans oublier le soin extrême des détails composent le cadre idéal pour présenter des montres exclusives si méticuleusement conçues et rendre ainsi hommage à la perfection manufacturière japonaise. Dans ce temple de la haute horlogerie, l’éloge de la lumière reste simplement l’œuvre de l’architecte du nouveau stade olympique de Tokyo qui devait accueillir les Jeux olympiques d’été en 2020.

© Grand Seiko
Photos : © Grand Seiko