La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

La Poste du Louvre s’ouvre aux riverains

Au cœur du 1er arrondissement de la capitale, la Poste du Louvreconstruite en 1886 par l’architecte Julien Guadet retrouve sa splendeur. Le groupe Poste Immo, propriétaire du site, s’est engagé dans un vaste programme de modernisation avec le lauréat de l’appel d’offres, Dominique Perrault, et l’entreprise générale, Bouygues Bâtiment. Ensemble, ils prévoient l’ouverture d’un programme mixte en 2022. 

 

D’Haussmann à Perrault  

La Poste du Louvre est bien décidée à ouvrir ses portes aux passants. Cinq ouvertures couvertes permettront d’accéder au patio central. En son cœur, pour la première fois, la Poste du Louvre comptera des habitants logés au sein de 17 logements sociaux. Elle hébergera aussi un hôtel cinq étoiles ; plusieurs points de restauration et un bar panoramique en rooftop prendront également place. De nombreux services – dont un bureau de poste (tout de même !), un commissariat de police, une halte-garderie, des espaces de coworking et un hub de logistique urbaine en sous-sol compléteront cet ensemble.

 

« Localisation, programme, quali » 

 

Au rez-de-chaussée, La Poste du Louvre concentrera 13 commerces sur une surface totale de 2150 m2. Les boutiques seront situées le long des rues Étienne-Marcel et Jean-Jacques-Rousseau. Des espaces de bureaux, d’une surface de 14 400 m2 se répartiront sur trois niveaux (deux étages, dont le R+1 avec mezzanine). Ils combineront des éléments architecturaux imposants comme les structures Gaudet de style Eiffel, qui viennent prendre de l’ampleur par l’ajout de colonnes par Dominique Perrault.


Pour les mettre en avant davantage, 
de grandes surfaces vitrées assurent une luminosité des espaces. Des fenêtres courbées offriront une impression de volume. Camille Gehin, directrice des Projets chez Poste Immo, résume : « Ce type de projet fonctionne quand le maître d’ouvrage, le maître d’œuvre et l’entreprise arrivent à bien travailler ensemble et ce fut le cas, quelles qu’aient été les difficultés. »

Ainsi, si l’architecture du nouvel immeuble conserve et met en valeur le concept d’origine de Julien Guadet de « bâtiment transformable », le nouveau projet gagne en ouverture. « Ce site va devenir un îlot traversant alors qu’à l’origine c’était un îlot très fermé que l’on contournait », récapitule Camille Gehin.