La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

« S 5000 Retreat », des années 1930 au New Work

Il y a près de 15 ans, quand le designer anglais James Irvine réinterprète avec son modèle « S 5000  », l’archétype de la méridienne, il pense au présent tout en se projetant déjà dans le futur. Les méridiennes à piètement en acier tubulaire faisaient déjà partie intégrante du programme Thonet dans les années 1930, et Irvine s’en est inspiré pour développer une gamme de canapés modulaires.

Sous la direction de Marialaura Rossiello-Irvine, veuve du créateur et architecte, Studio Irvine revisite à nouveau la modularité de la gamme minimaliste S 5000 avec son socle en tube d’acier courbé. Ainsi est né un système modulaire constitué de canapés, sièges et cloisons. Grâce aux compléments modulables tels que les tables, coussins ou prises, cette nouvelle gamme sait s’adapter avec souplesse aux besoins les plus divers, que ce soit dans le domaine du New Work ou chez soi. Le nouveau modèle « S 5000 Retreat » crée des espaces dans l’espace et offre également des possibilités de repli en open space. L’agencement se configure librement et peut à tout moment être adapté à des situations nouvelles. Notamment, comme aujourd’hui, où les distances minimales et les séparations jouent un rôle majeur au sein des espaces de travail. C’est précisément là que le concept du « S 5000 Retreat » entre en jeu.

 

Photo : © Thonet