La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Design à impact positif

Anne Berranger, directrice d’agence région Ouest du Groupe Kardham, prend la plume sur in interiors pour donner son point de vue sur le rôle du design dans l’aménagement des espaces de travail.

À l’heure des grandes mutations des modes de travail accélérées par la crise, le design a plus que jamais un rôle à jouer dans l’aménagement des espaces de travail. On parle ici d’un design qui va au-delà de l’approche esthétique que l’on peut en avoir et englobe ses dimensions stratégique et humaine. Une vision holistique qui peut s’avérer vertueuse pour aider les entreprises aussi à resserrer les liens entre collaborateurs et gagner en agilité.

Du point de vue stratégique, seule une vision globale du design permet d’accompagner efficacement et de manière cohérente des organisations en profonde et rapide mutation. S’il n’y avait qu’une question à se poser, ce serait celle-là : à quel projet d’entreprise répond le projet d’aménagement ? Bien définir ces objectifs stratégiques est essentiel pour apporter des réponses alignées, contextualisées et évolutives et ce dans les moindres composantes du projet d’aménagement. Ainsi si la question est d’accompagner une nouvelle organisation du travail qui favorise à la fois la collaboration entre équipes tout en permettant à plusieurs modes de communications de coexister au sein d’un même espace, le choix peut se porter vers une circulation principale décentrée. Ce contre-pied de l’organisation systématique d’un plateau de travail permet en effet d’apporter du dynamisme dans la création de différentes typologies d’espaces de travail. Il amène de la flexibilité dans l’agencement, en accord avec le mode agile où l’adaptation est requise. Du petit comité aux grands groupes, des échanges one-to-one au besoin de concentration individuel, tous ces formats peuvent ainsi cohabiter.

En recherchant à améliorer la qualité de vie au travail des collaborateurs, le design favorise aussi l’engagement et l’attachement. Car la qualité de vie commence par des aspects auxquels la contribution du design est essentielle : agrément des locaux, ergonomie des postes de travail, expérience fluide et personnalisée des espaces de travail. Des éléments qui, au-delà d’être un levier de performance, concourent à l’épanouissement des collaborateurs. Mieux encore, le design peut participer à recréer l’envie : celle de travailler à nouveau ensemble, celle de revenir au bureau. Les entreprises et leurs personnels vivent des moments particuliers et se posent de nombreuses questions sur l’organisation du travail, l’intérêt des bureaux, le contexte sanitaire, etc.

Plus que jamais le design devra prendre en compte cette dimension humaine. Sur l’une de nos dernières réalisations à Cesson-Sévigné, le concept architectural de « l’accent » incarne cette dimension bienveillante et protectrice du design. Déclinée au travers des volumes, du mobilier ou encore de la signalétique, cette forme géométrique représente la cohésion entre les équipes de Paris et celles de la Bretagne ; elle symbolise aussi le toit et la protection. Le tout en parfait accord avec l’ADN de la marque et les spécificités du client : protection et confidentialité des données, des interactions des collaborateurs, du parcours visiteurs.

Enfin, le design comme levier d’engagement peut aussi passer par une démarche de co-construction embarquant les équipes projet client, les différentes directions et l’ensemble des collaborateurs. Ateliers de co-conception, accompagnement à la conduite du changement, plénières d’informations et d’avancement du projet d’aménagement, visites de chantier, réunions collaborateurs, etc. les possibilités sont nombreuses pour insuffler une démarche participative vertueuse et porteuse de sens.

On voit ici comment le design, lorsqu’il est considéré dans ses trois dimensions contributives, créative, stratégique et humaine, peut être créateur de valeur pour l’organisation et l’ensemble de ses parties prenantes : valeur d’usage, fonctionnalité opérationnelle, innovation et attractivité.

 

Anne Berranger, directrice d’agence région Ouest du Groupe Kardham.