La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Design d’occasion, métier : insta-brocanteur

Surfant sur la vague du mobilier d’occasion, les « insta-brocanteurs » se multiplient sur le réseau social Instagram. Amateurs passionnés de vintage, ces derniers se professionnalisent souvent. Succès oblige. Qui sont-ils ? Qu’est-ce qui fait le succès de cette nouvelle tendance ? Quels comptes suivre pour dénicher des pépites ? Décryptage.

 

De l’occupation à l’activité

Si des boutiques se lancent sur les réseaux sociaux, les comptes les plus recherchés sont ceux de particuliers que rien ne destinait à devenir insta-brocanteur. Chineurs à l’origine, certains d’entre eux peuvent devenir en quelques semaines des influenceurs et même tirer des revenus de leur passion. C’est souvent une première vente qui déclenche l’envie de transformer l’occupation en activité en renouvelant l’opération. Et de post en post, c’est tout un univers qu’ils se construisent. Ce qu’ils aiment, comment ils chinent, leurs coups de cœur et puis finalement les posts qui proposent les trouvailles à la vente avec une scénographie qui donne envie et devient leur signature.

Ainsi, on ne suit pas un compte pour les produits qu’on y trouve, mais on suit un insta-brocanteur pour des produits qu’il ou elle pourrait trouver et donc vendre.

Si le créneau est porteur c’est aussi qu’il répond à plusieurs tendances, une quête de sens, d’authenticité et de personnalisation de son intérieur. Le vintage a le vent en poupe, consommer seconde hand est une philosophie, avoir un intérieur qui ne ressemble à aucun autre est une envie fréquente. Acheter ou même juste s’inspirer via ces comptes traduit une réelle envie de se démarquer.

Recycler, upcycler ou même laisser sa patine authentique à ce mobilier et autres objets d’époque séduit de plus en plus pour son esthétisme et l’empreinte carbone faible de ce mode de consommation.

D’objets du quotidien des années 1950 à des créations de designers reconnus, ce sont ainsi des pièces iconiques ou bien très singulières que le follower peut trouver… et beaucoup plus simplement qu’en flânant dans les brocantes physiques. Des opportunités qu’il faut toutefois savoir saisir rapidement car les transactions peuvent se faire en quelques minutes. En effet, le réseau social donne une envergure intéressante à cette tendance.

Si on a assisté à la digitalisation des professionnels, c’est désormais la professionnalisation des amateurs via la digitalisation qui marque le pas. Insta-brocanteur est un métier qui requiert une disponibilité et une réactivité importantes. Profiter de cette vitrine mondiale demande un investissement et une logistique de stockage et expédition pas toujours évidente pour ces commerçants qui peuvent vendre leurs trouvailles de l’autre côté du globe, du jour au lendemain.

Les meilleurs sont des experts d’Instagram, maîtrisent l’algorithme, postent régulièrement les bons visuels. Qu’on ne s’y trompe pas, qui dit occasion ne dit pas forcément vieux et poussiéreux, des visuels esthétiques augmentent mécaniquement l’attrait pour le produit.

Au royaume des followers, les pépites peuvent parfois se trouver sur des comptes plus confidentiels. C’est ainsi avec discrétion que l’on communique ceux des chasseurs de trésors qui arpentent les marchés aux puces et autres vide-greniers pour dénicher leur stock, mais qui ne gardent de la brocante que le hashtag #brocanteenligne.

Cinq comptes d’insta-brocanteurs à suivre

@petitschineurs / Bonnes trouvailles d’une mère de famille de Marçon suivie par 15K d’abonnés. Objets de décoration et petits mobiliers sont ainsi mis en scène à travers la rénovation de la bâtisse familiale.

@from_my_memes / Scénographie champêtre pour cette sélection d’art de la table et de petits mobiliers. Des coups de cœur chinés dans toute la France.

@renelachance / Fait du vintage, meubles et objets, son fer de lance et réunit une communauté de plus de 77K abonnés.

@reveilleparmonsieur / Mobilier de designers scandinaves. Fauteuils Peretti, enfilade « organism » ou chaises Baumann restent rarement plus de quelques heures en vente.

@emmelinepics / Mobilier atypique et objets curieux tapissent le compte de cette passionnée lyonnaise. Une sélection audacieuse pour chineurs qui aiment être surpris.

Photos : © Adobe Stock