La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Dalí restera-t-il une énigme ?

L’Atelier des lumières s’illumine et présente « Dalí, l’énigme sans fin », une exposition immersive qui revient sur plus de 60 années créatives du maître catalan. À découvrir jusqu’au 2 janvier 2022.

 

Création de Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi, l’exposition a été mise en œuvre en collaboration avec la Fundació Gala-Salvador Dalí et met en scène le travail de l’artiste dans le décor grandiose de la Halle de l’Atelier des lumières.

 

Une immersion quasi hypnotique

Un œuf flotte dans l’espace, de l’œuf sort Dalí, comme une nouvelle naissance de l’artiste. C’est avec ce symbole cher au peintre que le visiteur fait ses premiers pas dans cet univers fantasmagorique. À travers un parcours thématique, ce dernier découvre ou redécouvre les œuvres emblématiques du maître, de la Persistance de la mémoire au Visage de Mae West en passant par Leda atomique et la Tentation de saint Antoine.

Peintures, dessins, photographies, installations, films et images d’archives traduisent tour à tour les obsessions de Dalí pour l’étrange et le surnaturel. De ce parcours transpire également l’adoration de l’artiste pour Gala, sa femme et muse, éternelle source d’inspiration.

Pendant une quarantaine de minutes, « Dalí, l’énigme sans fin » lève le voile sur les différentes facettes de l’artiste, sur les nouveaux langages qu’il a pu créer, et enveloppe le visiteur dans une atmosphère hypnotique qui l’immerge dans un univers paisible, troublant, presque planant.

 

La rencontre de deux icônes

C’est au son d’une musique psychédélique, celle du groupe britannique Pink Floyd que le visiteur contemple ces œuvres déployées et animées sur le sol et les murs jusqu’à 10 m de haut. Dalí et Pink Floyd, une association audacieuse, mais qui souligne toutefois l’imaginaire visuel partagé par ces deux icônes de la peinture et de la musique. Chez les artistes, visions obsessionnelles et virtuosité technique se mêlent à souhait et ne font souvent qu’un. Une symbiose qui confère à cette visite une autre dimension.

Grace à cette scénographie hors du commun, coups de pinceaux, traits et jeux de matières sont ainsi révélés et donnent un éclairage nouveau au travail de Dalí.

Plus de 30 après sa disparition, le maître et son œuvre restent entourés de mystère. « Dalí, une énigme sans fin » propose de porter un autre regard et offre une nouvelle opportunité de comprendre le cheminement créatif de l’artiste.

Entre chefs-d’œuvre emblématiques, atmosphère hypnotique et fond sonore enveloppant, c’est avec un œil presque neuf que l’œuvre du peintre à la célèbre moustache se donne à voir et illumine la Halle de l’Atelier des lumières.

 

 

Photo : © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, ADAGP 2020 simulation © Culturespaces Nuit de Chine