La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Cinq nouveaux lieux pour déconnecter

« Prendre le temps » est devenu un lifestyle qui se décline jusque dans les envies de voyage. Pour aller à la rencontre de ces nouvelles attentes, de plus en plus de lieux proposent un tourisme plus proche de la nature. Comment déconnecter en se reconnectant aux éléments les plus simples ? Suivez le guide !

 

Plus de sérénité et de bien-être, contempler voire s’ennuyer, revenir à des activités plus simples et prendre soin de soi. C’est pour répondre à ces nouvelles aspirations qu’en marge de l’offre de l’industrie de tourisme actuelle, des établissements sortent des sentiers battus, même en milieu urbain et s’adressent à ces touristes d’un nouveau genre avec des hébergements « slow » qui suggèrent un rythme plus lent.

Restauration principalement locale, valorisation du territoire, respect de l’environnement… Si tous sont animés des mêmes valeurs, chacun se distingue par des prestations, très simples ou haut de gamme, offrant une expérience unique, en communion avec la nature.

 

 

Coucoo ou comment succomber à l’appel de la forêt

Créé en 2012, le groupe compte désormais cinq écodomaines en France, emblèmes d’un tourisme alternatif, insolite et responsable. Cabanes perchées, flottantes, sur pilotis ou végétalisées, les infrastructures, faîies de matériaux écologiques, respectent et se fondent dans leur environnement. C’est ainsi niché au sein de cabane unique que le visiteur est invité à devenir « Robinson » le temps du séjour. Enveloppé par la nature, délassé par des bains nordiques, ce dernier plonge dans ces écosystèmes complets qui font de surcroît la part belle aux producteurs locaux.

 

 

 

Loire Valley Lodges, luxe, calme et volupté

 

En Indre et Loire, les Loire Valley Lodges suggèrent une reconnexion à sa nature profonde avec des cabanes aussi perchées que luxueuses et des expériences aussi atypiques qu’apaisantes. Chacune d’elles, largement ouvertes sur l’extérieur, immerge le voyageur en milieu naturel. Cette proposition de reconnexion avec la nature et soi-même s’étend aux activités. Spas et activités propices au lâcher-prise, tel un vol en montgolfière ou des bains de forêt enrichissent l’expérience.

 

 

 

Yndo, la cabane du pêcheur

 

C’est au cœur du village ostréicole de Piraillan, au Cap Ferret, que le groupe Yndo propose une retraite revitalisante, les pieds dans l’eau. Au fond d’un dédale d’allées étroites et de cabanes colorées qui font le charme de la presqu’île se cache ainsi une maison de pêcheur revisitée et design. 60 m² repensés avec un chic discret qui procure le confort attendu en conservant toute l’authenticité des lieux. Entre mer et forêt, le voyageur profite de plaisirs simples : découvrir le cap à vélo électrique, se nourrir d’huîtres et de spécialités locales, et vivre au rythme des marées le temps d’un séjour.

 

 

 

Parcel, seul(e) en pleine nature

 

Une immersion en milieu naturel dans une micromaison de 15 m², fabriquée en France, au design recherché, telle est la proposition de Parcel, qui œuvre pour un tourisme déconnecté sans impact sur l’environnement. Au sein de vignobles d’exception ou de domaines agricoles, les Tiny Houses du groupe s’installent sur les terres de producteurs locaux. Pour chaque nuitée, ces derniers perçoivent une commission et rentabilisent ainsi un terrain inutilisé sur leur exploitation. Pour une expérience exclusive, les sites ne comptent qu’une unique maison. Pas de voisin, pas de Wifi ni de télévision, mais l’essentiel pour se retrouver. Panneaux solaires, récupération et filtration des eaux de pluie pour la douche et toilettes sèches, ces dernières sont 100 % autonomes et plaisent aux adeptes du beau et du bon.

 

 

Hôtel Cabane, évasion en pleine ville

 

Fraîchement ouvert, l’hôtel Cabane offre une expérience de maison de campagne, en plein cœur du 14e arrondissement. C’est au bout d’une charmante passerelle privée, au fond du jardin que l’unique cabane de Paris se dévoile. Un cocon atypique avec terrasse, construite en bois issu de forêts françaises qui permet la déconnexion au cœur de la capitale, tout en bénéficiant des services hôteliers traditionnels et d’équipements de standing.

Revisitée par Selency dans l’esprit de la Californie des sixties, la cabane se pare de bois pour envelopper le visiteur de confort et de chaleur. C’est ainsi perdu dans la végétation de ce jardin confidentiel que le moment d’évasion devient possible.

 

 

Telle une respiration, cette nouvelle offre d’hospitalité séduit des touristes tant désireux de se retrouver en milieu naturel que soucieux de l’impact environnemental qu’occasionnent leurs loisirs. Une demande croissante qui bouscule l’hôtellerie classique au profit d’un écotourisme.

 

Photos : Coucoo : © Hervé Goluza ; Hôtel Cabane : © Pierre Musellec ; Loiret Valley Lodges : © Anne-Emmanuelle Thion ; Yndo : © Cécile Lhermitte ; Parcel + ouverture : © Ghania Irtani Photographe