La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

À la gare de Lyon, la galerie des Fresques se (re)découvre

Pour la première fois depuis huit ans, les 350 000 voyageurs quotidiens de la gare de Lyon peuvent à nouveau admirer la galerie des Fresques. Un chantier qui aura duré dans une antre ferroviaire en perpétuelle activité. En voici le résultat. 

 

Restaurée depuis 2014, la galerie des Fresques de la Gare de Lyon se livre pour la première fois depuis presque huit ans aux 350 000 voyageurs quotidiens. Véritable « colonne vertébrale » reliant les zones de quais des halls 1 et 2 de la gare, la galerie a désormais pour mission première de fluidifier les déplacements en gare des voyageurs. Pour ce faire, Arep, agence d’architecture interdisciplinaire filiale de SNCF Gares & Connexions, a accompagné en tant que maître d’œuvre ce chantier en site exploité et collaboré avec la Direction régionale des affaires culturelles. « Ce travail minutieux sur notre patrimoine ferroviaire, reposant sur le savoir-faire d’artisans qualifiés, nous permet de mieux accueillir les voyageurs et les visiteurs de la gare. La galerie des Fresques entièrement rénovée contribue à faire du passage en gare une expérience remarquable », commente Marlene Dolveck, directrice générale de SNCF Gares & Connexions.

 

Restauration des peintures murales 

Dans la continuité de la décoration du restaurant Le Train bleu, l’immense fresque murale de l’architecte Marius Toudoire représentant neuf villes du Sud-Est desservies (Lyon, Avignon, Nîmes, Montpellier, Marseille, Toulon, Nice, Monte-Carlo et Menton) a retrouvé toute splendeur. Sans oublier la restauration des 11 peintures de Jean-Paul Letellier représentant des villes se trouvant entre Paris et Paray-le-Monial – comme Fontainebleau et Dijon. Cette régénération de galerie des Fresques a nécessité un investissement de 6,5 M€.

 

Une mise aux normes du sol au plafond 

Outre la restauration des peintures murales, les architectes d’Arep ont fait le pari de la transparence, en ouvrant la galerie des Fresques sur la ville côté cour Chalon et en rénovant les huit grandes verrières de la galerie. À partir de 2017, la rénovation des 2 000 m2 de la façade extérieure de la galerie des Fresques cour Chalon a d’ailleurs donné le coup d’envoi de ce travail architectural de transparence. Les pierres dégradées ont ici été remplacées et les menuiseries refaites à l’identique. Il est à noter que les blasons des villes en mosaïque et les parements nettoyés refont surface. Enfin les sculptures restaurées de la façade laissent apparaître un bestiaire que l’on ne soupçonnait plus, dont des têtes de lions remises en peinture.

 

Vers une nouvelle offre commerciale  

  

Toujours côté galerie, sept espaces commerciaux flambant neufs ont été habillés d’un châssis de chêne clair, rappelant les façades des anciens guichets de bois de 1906. « L’offre des 12 commerces de la galerie répondra aux besoins des voyageurs », promet SNCF Gares & Connexions. Sept boutiques ont déjà ouvert leurs portes – dont le chocolatier Cluizel, Sephora et Nespresso. Pierre Hermé et Moleskine sont quant à eux attendus d’ici le début de l’année prochaine. Un dernier espace en cours de commercialisation, sur de la restauration et de l’épicerie fine sera attribué fin juillet pour une ouverture prévue au printemps 2022. « Nous sommes sûrs de pouvoir augmenter notre notoriété en ouvrant notre sixième boutique en gare. D’autant plus que c’est un grand honneur de pouvoir prendre place face aux fresques », relate Catherine Cluizel, héritière de la maison de chocolaterie Cluizel.   

 

 

Photos : © Arep © SNCF