La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Alerte dans le nid !

Depuis plus de 40 ans, l’artiste allemand Nils Udo développe au cœur de la nature une œuvre sculpturale dans une esthétique que l’on peut qualifier d’écologique. Il déploie en extérieur avec des matériaux trouvés sur place des installations éphémères, fragiles, comme ses gigantesques nids soumis aux variations du temps et des saisons. Face à la « priorité absolue des enjeux climatiques », la Fondation groupe EDF a invité Nils Udo à réaliser une installation in situ pour alerter sur l’urgence à sauvegarder la planète. Jusqu’au 2 février 2020, chacun peut ainsi découvrir ce nouveau nid intitulé Black Bamboo, une des rares installations de l’artiste dans un espace intérieur.

Plongés dans l’obscurité d’une forêt de bambous, les visiteurs découvrent une couvée au sein de cet abri naturel que constitue le nid, thème de prédilection de Nils Udo pour symboliser un dernier refuge contre la destruction de la nature. L’artiste précise : « J’ai réalisé mon premier nid en 1978, dans le nord de l’Allemagne, avec des branches de bouleaux, de la terre, des herbes et des pierres. Depuis, j’en ai réalisé d’autres, au Japon, dans le sud de la France, ou ailleurs dans le monde. À la Fondation groupe EDF, je suis à l’intérieur et il n’y a rien de vivant. Les bambous que j’ai sélectionnés et qui proviennent de la bambouseraie d`Anduze dans le Gard, ont été coupés. Le marbre noir des œufs vient d’Espagne et le gravier de marbre blanc d’Italie, de Carrare. Je travaille actuellement beaucoup sur le thème de la couvée, qui constitue le cœur de cette installation. Mais l’œuvre d ́art, c’est la nature elle-même ! Mon travail consiste uniquement en cela, et rien d’autre. Je trouve des prétextes me permettant d’ouvrir les yeux comme les cœurs aux milieux naturels dont la dégradation est une catastrophe dans le monde entier. Je le constate depuis des années partout où je vais, partout où je suis. »

Fondation Groupe EDF

6, rue Récamier – 75007 Paris
M° Sèvres-Babylone

Jusqu’au 2 février 2020
Entrée libre du mardi au dimanche 12h-19h (sauf jours fériés)

 

Photo : © Fondation EDF – Nikolai Saoulski