La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Haut

Clubhouse : six clubs design et archi à suivre

Lancé en mars 2020 en Californie, Clubhouse est un réseau social encore jeune qui fait déjà beaucoup parler de lui… Lieu d’expression, l’application propose aux utilisateurs de prendre librement la parole et d’échanger en direct entre eux sur des thématiques très variées. Découverte de Clubhouse et de ses clubs dédiés au design et à l’architecture.

 

Avec Clubhouse, la Silicon Valley en Californie, berceau des réseaux sociaux, a encore frappé ! À l’ère du tout visuel, ses fondateurs Paul Davison et Rohan Seth prennent le contre-pied avec une plate-forme 100 % numérique et misent sur la force du vocal en direct et éphémère. Car, contrairement à Instagram, Snapchat et consort, il n’est pas question de diffuser des photos, vidéos ou des enregistrements. Pas plus qu’il est question de rediffusions des contenus.

 

Vers un nouveau format de contenu

L’accès à Clubhouse repose sur la cooptation. Connaître un membre actif est donc un prérequis pour rejoindre le réseau puisque c’est ce dernier qui y invite son entourage. Une fois membre, chacun reçoit deux invitations et devient garant à son tour de celui ou celle qu’il introduit sur la plate-forme. Une sélection à l’inscription qui n’empêche toutefois pas Clubhouse de se développer avec déjà plus de 1,5 million d’utilisateurs. Entreprenariat, voyage, architecture, écologie, design, politique… les thèmes abordés sont variés et les sujets traités en « rooms » divers. « Design for circular », « Clubhouse Immersive Hackathon Showcase » ou bien « Le digital et l’immobilier » se nourrissent ainsi d’expériences, d’expertises et d’avis pour apporter aux auditeurs un nouvel éclairage.

Rencontre du 3e type

Écouter, enrichir, contribuer, confronter ses idées prendre le pouls… Clubhouse se veut avant tout un laboratoire d’idées. Libre à chacun de ses membres de créer sa propre salle de discussion et d’en réguler l’accès de 0 à 5 000 auditeurs. Il n’est pas rare de « croiser » et de « converser » dans une room avec des personnalités telles que Mark Zuckerberg ou Elon Musk, mais aussi acteurs et personnalités politiques. Pouvoir converser avec de tels interlocuteurs a fait d’ailleurs le buzz… Si la sélectivité des membres peut représenter un frein, elle offre aussi un garde-fou bienvenu sur ce réseau social où la modération est quasi impossible avec des centaines de contenus toujours en live.

 

Notre sélection des clubs à suivre :

« Design with purpose » a vocation à aborder des thèmes tels que l’inclusion, l’accessibilité, l’empathie dans le design ou des approches plus humaines dans les processus de création pour un design toujours plus vertueux.

« Architecture et design » rassemble un collège de professionnels du métier sur les évolutions, actualités et tendances dans ces deux secteurs d’activité.

« Transformons l’entreprise » apporte un éclairage sur les opportunités de transformation au sein des entreprises en termes de digitalisation, de technologies immersives, d’écosystèmes ou encore de conception collaborative.

« RSE France » couvre les sujets en lien avec la transition écologique, le développement durable, la responsabilité sociétale ou encore l’inclusion et l’économie solidaire avec deux rendez-vous hebdomadaires.

« Éco-design collective » est un club multidisciplinaire de fabricants, de designers et d’acteurs du changement au service d’un monde plus « vert ».

« Collective Living » développe des réflexions autour de l’humain et la communauté dans les problématiques liées à l’habitation.

 

 

Photos : © Adobe Stock