La revue des nouveaux usages
et du pouvoir des lieux.

Recherche
Haut

Skyroom, le plus haut rooftop de Paris

Photos : © Anne-Laure Alazard

30 ans, ça se fête ! Pour l’occasion, le toit de la Grande Arche de la Défense se transforme en rooftop tout l’été. 1000 mètres carrés à 110 mètres de hauteur, Skyroom met la Défense à ses pieds !

L’été et ses beaux jours réservent toujours leur lot de surprises et surtout, d’ouvertures de nouveaux lieux.

La Défense est, depuis quelques temps, en pleine effervescence et dévoile régulièrement des projets tous plus surprenants les uns que les autres. Le quartier d’affaires affiche clairement la volonté de développer l’offre de divertissement et de restauration et ainsi animer le périmètre en dehors des horaires de bureaux. Chaque annonce est un événement, celle des nouveautés de l’été 2019 n’a pas échappé à la règle.

Toujours plus éphémères, toujours plus originaux

Direction le 35e étage de la Grande Arche pour l’Afterwork du Skyroom  ! 1 000 m², 110 m de hauteur…l’idée a de quoi donner le vertige.

Habitué des lieux, Jérôme Vigato, directeur du restaurant La City, a mis un point d’honneur à offrir, outre une vue unique, des prestations de qualité. Pour l’occasion, ce dernier a fait appel à des fournisseurs haut de gamme. Polmard, Peyrassol, Éditions Délicieuses ou encore Billecard Salmon régaleront donc des milliers d’afterworkers tout l’été.

Les amoureux de cocktails ne seront pas en reste non plus. Entre saveurs oubliées et herbes aromatiques, on se laissera surprendre par les créations du bartender, qui, comme le lieu, sortent de l’ordinaire. Il faut le reconnaître : siroter un cocktail à 110 m de hauteur relève de l’expérience et n‘a définitivement pas la même saveur !

La programmation musicale, orchestrée par l’agence Shamballa Events, détend autant qu’elle électrise. Un fond ethnico-électro, plus ou moins sonore, flotte. Et c’est de façon très agréable que la journée se termine.

 

Prendre de la hauteur et voir les choses différemment

Dans la course effrénée à l’exploitation de l’espace, investir les milliers de mètres carrés inexploités sur le toit des immeubles paraît être une idée séduisante…pour tout le monde ! On se demande même pourquoi cette tendance n’a pas envahit plus tôt la capitale. À l’heure où la densité augmente, se soustraire à l’agitation urbaine le temps d’un verre est, si ce n’est un quasi luxe, a minima une pause salvatrice.

Toits d’immeuble d’habitation, de parking, de grands magasins, de monuments…, les possibilités sont plus que nombreuses.